À propos

1 yeeyung finales 16.jpg

À propos

Qui est Jee Yung?

Avant de consulter un coach, il est important d'en savoir un peu plus sur la personne qui nous accompagnera, son parcours et sa vision de la vie. Entretien avec Jee Yung.

Parle-nous de ton parcours professionnel

Dans la jeune vingtaine, j'ai eu une première carrière en commerce international à Barcelone. Un jour, j’ai décidé de démissionner pour entreprendre des études en psychologie. J’ai ensuite déménagé à Montréal en 2001, où j’ai obtenu une maîtrise en psychologie en 2008. Au début de ma carrière en psychologie, j’ai fait de la consultation pour de grandes organisations comme la Banque Nationale du Canada et la Société de Transport de Montréal, pour finalement me rendre compte que je préférais la psychothérapie. En 2013, j’ai ajouté les enfants et les familles à ma pratique. Travailler avec cette clientèle est pour moi une vraie passion.
 
Après plus de 10 ans à travailler en psychopathologie, dorénavant, je ne travaille qu’en prévention de la santé mentale. J’aide les familles « normales »qui rencontrent de petits enjeux à aller vraiment mieux et optimiser tout leur potentiel.

J’entends que tu n’as pas eu une enfance facile. Peux-tu nous en parler ?

Comme plusieurs adultes, j'ai eu une enfance difficile. J'ai été abandonnée par mes parents biologiques en Corée, ce qui n'est pas banal. Ensuite, j’ai été adoptée dans une famille française avec laquelle je n’ai actuellement plus de lien affectif. J’ai souffert de gros manques lors de mon passage dans ces deux familles.
 
Maintenant, après un long cheminement, je vois ces expériences de façon positive. Elles ont contribué à me rendre plus forte et très sensible à ce que vivent les enfants. J’ai une empathie innée pour eux et c’est ma grande force : je les comprends. Je me vois comme « l’avocate des enfants ». Mon ambition professionnelle et aussi une motivation personnelle : plus j’aide les familles, et plus je guéris mon passé. C’est la façon que j’ai trouvé de soigner les traumas de mon enfance et de mon adolescence.

Tu as trois enfants. Comment le fait d'être mère a-t-il influencé ta pratique ?

C’est en prenant soin de mes trois filles que j’ai appris le plus dans ma vie. C’est d’abord avec elles que j'ai expérimenté les bienfaits des outils de communication bienveillante que j’enseigne.
 

Je ne pourrais pas aider les familles si je n’avais pas d’enfant. IL faut être parent pour comprendre un parent.
 

Voir mes filles épanouies est le gage pour moi « qu’on peut donner ce qu’on n’a jamais reçu » et c’est avec cet espoir que je développe des outils toujours plus faciles à comprendre, plus facile à mémoriser pour aider les parents dans leur rôle.

Tu sembles beaucoup t’intéresser à la philosophie, ce à quoi tu fais régulièrement référence dans tes formations et conférences. Est-ce pour toi une source d'inspiration ?

Je m’intéresse à la vérité et au bonheur … et plusieurs philosophes se sont penchés sur le sujet bien avant moi ! C’est cette partie de la philo que je lis et qui me passionne en fait. C’est un devoir pour moi comme coach d’être une inspiration pour mes clients. J’espère inspirer mon entourage au bonheur

Qu’est ce qui te distingue comme coach ?

Le fait que j’allie dans mon travail plusieurs de mes passions : la psychologie, la philosophie et la communication. Je mêle les 3 pour mes interventions. Mon cours LES ENFANTS DE SOCRATE est un exemple. On fait référence à la philosophie de Socrate et de Rousseau, on aborde les besoins psychologiques des enfants, et j’enseigne des outils de communication !
 

Mon livre COMMENT S’ELEVER AVEC SON ENFANT aussi est un ouvrage où le lecteur pourra lire mon parcours d’enfant et les outils psychologiques qui m’ont aidé. Des réflexions sur la parentalité et la vie, des outils à appliquer au quotidien.
 

Je mets toute ma créativité à développer des modes d’intervention efficaces pour rendre les familles heureuses.

 
 
 
 

À propos

jeeyungfamily.jpeg

L'humanisme

Je suis profondément convaincue que chaque personne est dotée d’un grand potentiel et qu’elle cherche à s’épanouir. En outre, l’être humain est avant tout un être relationnel. Il recherche la compagnie des autres et son bonheur individuel passe par l’harmonie relationnelle. Voilà la vision humaniste dans laquelle j’exerce mon travail; entrer en contact authentique avec soi et avec les autres. Voici un résumé de l’histoire du mouvement humaniste.

À propos

L'HUMANISME EN PHILOSOHIE

Je suis profondément convaincue que chaque personne est dotée d’un grand potentiel et qu’elle cherche à s’épanouir. En outre, l’être humain est avant tout un être relationnel.

 

Il recherche la compagnie des autres et son bonheur individuel passe par l’harmonie relationnelle. Voilà la vision humaniste dans laquelle j’exerce mon travail; entrer en contact authentique avec soi et avec les autres. Voici un résumé de l’histoire du mouvement humaniste.

«mettre les individus au centre de nos vies»

Cicéron

«l’alliance thérapeutique: l'importance du lien entre le client et son psychologue»

L’HUMANISME PHISOLOPHIQUE APPLIQUÉ EN PSYCHOLOGIE

Dans les années 1940, aux États-Unis, Maslow et Rogers proposent une troisième force en psychologie qui s’établit en opposition à la psychanalyse et à l’approche comportementale de Skinner.

 

La psychologie humaniste reprend à l’humanisme de Cicéron, la croyance qu’il y a une force qui pousse les êtres humains à grandir. On sait maintenant que la plus grande partie des résultats en psychothérapie est expliquée par la qualité du lien de confiance entre le client et le thérapeute. On parle d’alliance thérapeutique.

DE LA PSYCHOLOGIE À LA COMMUNICATION HUMANISTE

Haim Ginott propose aux parents une manière nouvelle de parler aux enfants. «Between parent and child» établit Ginott comme le pionner de la communication bienveillante envers les enfants.

Il remet l’importance sur :

- une vie centrée sur les êtres humains

- l’importance de la prise en compte des besoins des enfants et des parents

- l’importance du lien parent enfant

- l’importance des mots utilisés avec nos enfants

«avec les mots, on forge le destin de nos enfants»

Haim Ginott